Les archives du blog d'Océan-Manor

Pour consulter les messages plus anciens, vous pouvez vous connecter sur l'ancien blog d'Océan-Manor : http://ocean-manor.blogspot.fr/ .
Les navigations d'Océan-Manor depuis 2008 y sont restées en ligne ainsi que toutes les photos.

lundi 10 septembre 2018

Océan-Manor navigue sur le canal du Centre à partir de Digoin.



Lundi 3 septembre, nous quittons Digoin avec un temps chaud et un magnifique ciel bleu. Les cheminées des usines de céramiques sont toujours debout pour rappeler le destin industriel de cette région. 

Nous passons l’entrée du petit canal de Gueugnon ou rigole de l'Arroux. C’est un petit canal qui relie Gueugnon à Neuzy, près de Digoin qui a été conçue à l'origine comme simple rigole d’alimentation pour le Canal Latéral à la Loire. Cette rigole est devenue navigable pour les petits gabarits « Berrichon » à la demande de l'industriel Campionnet, à l’époque maire de Gueugnon. Les travaux commencent en 1867  et la rigole devient canal navigable en 1869. C’est le plus étroit de France. Non loin de son embouchure avec le canal du Centre, elle possède un ouvrage remarquable : le pont-canal métallique (Schneider) de la Bourbince, juste après un charmant pont-levis. 

A partir de Digoin, plus d’écluses manuelles, elles sont automatisées et gérées depuis un PC. Voici donc le nouvel éclusier, pas facile de lui faire la conversation. 


Nous faisons escale à Paray-le-Monial. Petite visite au centre-ville mais difficile de faire un barbecue ce soir sur le quai. 




Nous repartons donc en fin de journée un peu plus loin dans la campagne.

Mardi, Le temps est toujours au beau fixe. Nous croisons 2 bateaux avalant dont le Chouette Épervier. 



Je pense que la dernière fois qu’on l’a croisé c’était à Palavas. La navigation est agréable même si nous sommes livrés à nous même pour l’éclusage. Pas toujours facile lorsque les bollards ne sont pas bien placés et les échelles crapoteuses pour descendre pour aller tirer sur la perche. Par contre, il y a 4 commandes d’éclusage.

Sur le canal du Centre, les écluses ne portent pas de nom juste des numéros et (Océan) pour connaître le versant sur lequel on navigue. 

Il y a quelques bateaux avalant. Nous croisons un joli mini narrowboat. 

Nous passons au pied du château de Digoine, malheureusement, il est déjà fermé à la visite. 


Tout le long du canal des traces de son passé industriel. Tranquillement, nous naviguons jusqu’à Génelard.


Mercredi, nous restons à Génelard pour visiter les environs. Nous faisons le tour de la tranchée en suivant le parcours d’interprétation. 


Jeudi, nous reprenons la navigation. Il fait chaud et lourd. Nous empruntons la tranchée. 

Une courte halte à la Briqueterie, là aussi, déception. Le musée n’est ouvert qu’en juillet et en août. 


Nous continuons, halte minute pour aller chercher du pain à la boulangerie le long du canal à Ciry-le-Noble. 

Il ne faut pas traîner si l’on veut rester dans la programmation des écluses. Le ciel peu à peu s’assombrit nous allons avoir de l’orage. Nous arrivons à Montceau-les-Mines avec un ciel noir. 


Nous n’irons pas plus loin. On s’amarre au port tout neuf, le temps de poser les amarres les premières gouttes tombent.
Vendredi, nous repartons malgré un ciel chargé. Il faut la part belle à quelques éclaircies. Nous passons chez Leclerc pour quelques courses (le ponton est à côté du magasin). Puis nous continuons jusqu’à Blanzy. Il y a de la place à la halte. 

Samedi, nous restons à Blanzy. Nous voulons aller visiter le musée de la mine, et c’est ouvert le samedi et le dimanche après-midi. Nous allons en profiter. La visite est vraiment très intéressante. En plus, nous avons eu un guide passionné. Super.




Nous restons à Blanzy quelques jours. Il y a des réunions VNF et ANPEI auxquelles il faut participer. Même si ce n’est pas très facile, le réseau TGV n’est pas trop loin. Les vacances sont finies, c’est la rentrée pour tout le monde !


Si vous souhaitez voir toutes les photos mises en ligne cliquez sur le lien ci-dessous :

dimanche 9 septembre 2018

Océan-Manor embouque le canal latéral à la Loire à Decize vers Digoin.



Jeudi 30 août. Une fois les courses faites et le linge propre rangé dans les placards, c’est avec un temps gris que nous quittons Decize dans l’après-midi. 


Nous n’irons pas très loin vu l’heure avancée. Nous trouvons à nous installer en aval de l’écluse de Lamothe en pleine brousse. 


Pierrot vient nous chercher en voiture pour aller saluer d’anciens amis, Claudine et Roger, au Domaine de La Motte qui n’est pas très loin. Une superbe bâtisse au milieu des prés et chevaux. Une soirée très agréable.
Vendredi, malgré un temps gris, nous continuons notre navigation. Malgré le regroupement, nous naviguons seul. Nous sommes seuls montants dans le secteur. 


Nous passons le port de Gannay-sur-Loire. 


Il y a déjà du monde. Le chantier a aménagé un long quai d’amarrage en amont de la zone technique avec l’eau et l’électricité. La navigation est tranquille. Nous ne croisons pas grand monde en cette fin de saison. Le canal nous appartient. Nous nous amarrons en milieu d’après-midi à Garnat-sur-Engièvre. 


Il n’y a pas d’électricité mais la halte est fort agréable. Une pénichette vient nous rejoindre en fin de journée.
Samedi, le soleil est de retour. Nous attendons le départ de la pénichette pour la suivre. Nous passons la halte de Beaulon où nous retrouvons le Jopika de Danielle et Jean-Marie avec qui nous avions navigué en Dordogne en 2015. 

Nous passons malgré tout l’écluse, elle est prête pour nous pour nous amarrer en amont. Nous allons saluer nos anciens partenaires de navigation, eux partent vers Decize, avant d’allumer un bon barbecue pour déjeuner. 

L’après-midi bien entamée, nous emboitons le pas d’un bateau montant. Nous passons l’abbaye de Sept-Fonds puis l’usine de fonderie de PSA pour arriver au port de Dompierre-sur-Besbre. 




Le port est tout neuf, c’est Locaboat qui le gère. Comme le site n’est pas très bucolique, nous repartons. Nous passons une écluse de plus pour aller nous amarrer en amont du joli pont-canal au dessus de la Besbre.

Dimanche, nous ne nous pressons pas. Nous partons en début d’après midi. Un petit arrêt à Diou mais l’épicerie est fermée… 

Pas de pain ni de glace, par contre, nous croisons la nouvelle pénichette de 15 m de Canalous. Pas à l'aise le pilote, il s'arrête presque pour nous laisser passer.

Nous continuons notre navigation sur le canal qui longe la Loire. Nous la surplombons, ce qui nous donne un paysage magnifique et dégagé. Nous allons jusqu’à Digoin. 



Nous restons en aval de l’écluse. Nous partons voir à pieds le pont-canal du bas nous attendons la tombée de la nuit pour un peu de fraîcheur.


Lundi, nous attendons un bateau avalant pour prendre la Grande écluse. Nous voyons passer le Mercator, c'est Sylvianne, l'ancienne capitaine du port de Toulouse et son mari qui profitent de la retraite pour naviguer. 

Nous prenons leur contre bassinée pour la première écluse du canal du Centre pour arriver à Digoin. 

Cette fois, nous passons sur le pont-canal.



Océan-Manor a l'air bien petit sur ce grand pont-Canal. Voilà, la Loire est passée, nous avons terminé notre navigation sur le canal Latéral à la Loire. 



Si vous souhaitez voir toutes les photos mises en ligne cliquez sur le lien ci-dessous :